Login   
Nos syndicats 
Agriculture
Commerce (CSECAM)
BTP
Employés de pharmacie
Municipaux
Martinique première
Métallurgie
Produits pétroliers
PROTECTION SOCIALE
PTT (France-télécom et la poste)
La Santé
SEM-CGTM: Syndicat de l'électricité de la Martinique
Education SMPE-CGTM
Nos syndicats

PTT (France-télécom et la poste)



France Télécom: la CGT interpelle Bruno Mettling Directeur des ressources humaines

La CGT vous interpelle sur l’état du dialogue social de la DO Caraïbes, en particulier avec les représentants des organisations cégétistes. Vous avez eu connaissance de l’altercation qui s’est produite lors d’une réunion de présentation de Phare IRP du 17 décembre dernier. La réaction du Directeur de la DO...Lire la suite dans les doc ci-dessous

Dialogue social sur la DOC CGT FAPT
Le nouveau dialogue social en DOC


Préavis de grève à Orange Caraïbes

Les Organisations syndicales signataires: CFDT, CGTG, CGTM, SUD et UTG déposent
un préavis de grève de 24 heures reconductible à compter du jeudi 5 Décembre 2013.
Ce préavis couvre l'ensemble des salariés de la Direction Orange Caraïbes quels que
soient leurs statuts.


Par une adhésion massive à la plateforme revendicative, construite à partir des attentes
identifiées dans chacun des établissements le personnel exige:


1) Une politique d'emploi et de formation professionnelle garantissant l'amélioration
des conditions de travail et la pérennisation des activités.
/


2)     Une répartition des richesses à travers de meilleurs salaires et une évolution de
carrière par la promotion pour tous.


3) L "arrêt des réorganisations anarchiques et abusives.


4) Un meilleur fonctionnement des services.


5)     L'application des accords d'entreprise avec une déclinaison prenant en compte les
particularités de la DOC


Chacun des points de la Plateforme revendicative est explicitée dans le document annexé.


Baie Mahault le 28 Novembre 2013


Les Délégués Syndicaux Coordinateurs

Préavis de grève et 2 tracts


27ème congrès du syndicat des travailleurs des PTT


Cliquez pour agrandir

Le 27ème congrès de la CGTM-PTT s’est tenu les 30 et 31 Octobre 2013 au CAT de Rivière l’Or. Le discours d’ouverture du congrès en Kréyol à été très apprécié des congressistes.
Pendant ces deux jours, une centaine de délégués de la Poste, de Chronopost, d’Orange France Télécom ont fait le bilan de l’activité syndicale.
Était également représenté la Section des Retraités de la CGTM-PTT.
C’est de leurs réflexions et des débats, qu’ont été élaborées les résolutions et les actions à mener durant les trois prochaines années.
Durant ces deux jours des invités de la CGTG, de l’UTG et de la FAPT - CGT ont participé aux travaux et ont fait part de leur joie de se retrouver au congrès de la CGTM-PTT et d’avoir contribué à des débats de qualité.
Des camarades des Syndicats CGTM de l’Agriculture et de la Santé, se s’ont également joints aux délégués de la CGTM-PTT.
Ce 27ème congrès a vu la réélection d’Alex GRANVILLE en qualité de Secrétaire Général. Lors de son discours d’investiture, il a remercié l’ensemble des délégués qui lui ont fait confiance et les a galvanisé en leur rappelant l’importance de la place de chacun pour gagner les luttes.
Le 31 Octobre, Ghislaine Joachim Arnaud a clôturé les travaux en rappelant, la nécessité pour chacun de participer aux cotés de la CGTM, au combat des travailleurs pour un avenir meilleur.
 

Résolutions adoptées
PAWOL POU WOUVÈ VENN-SETYEM KONGRE LA CGTM PTT


La Poste : Les facteurs mobilisés !

C’est pour dire que la nouvelle organisation qui ne fait vraiment pas l'unanimité au centre de distribution de Dillon, que la CGTM-PTT à organisée la mobilisation des salariés.
Depuis mardi, le courrier n’est pas distribué, car plus de 80% des facteurs du centre de distribution de Fort-de-France a arrêté de travailler. Ils fustigent un projet d’organisation bidon de la Poste dont l’intitulé est « Facteurs d'avenir »
 
En fait c’est un plan de réduction des effectifs qui est bien loin de faire  l'unanimité au centre de distribution de Dillon. Car au résultat, ce plan se traduit par une charge de travail trop importante et c’est bien entendu un projet qui génère une souffrance au travail inacceptable !
 
De plus, il s’avère que ce n'est pas le seul motif de mécontentement, il faut ajouter les mauvaises conditions physique de travail ne sont pas prises en compte dans la préparation des tournées : exemple, un même volume de travail sur deux secteurs requérant des dispositions physiques différentes.
 
Au point où se trouve le mécontentement des salariés, si la direction ne revoit pas son plan, ce mouvement de protestation risque de durer. Mais que cela ne tienne, la direction veut sans doute s’exercer à un bras de fer avec le syndicat CGTM pour évaluer son influence auprès du personnel, hé bien elle sera servie.
 
Pour ce qui concerne les salariés en grève, ils disent que si la grève c’est là la seule façon de se protéger la santé, alors pourquoi pas, dans ces conditions c’est la direction qui en portera la responsabilité !

Préavis de grève


Victoire judiciaire des camarades de CGTM France télécom !

C’est une première en Martinique, la Cour de Cassation donne raison au CHSCT de France Télécom animé par la CGTM contre l’employeur le mastodonte France Télécom Martinique.
L’arrêt de la Cour de Cassation dans son jugement va tout d’abord casser la décision de la Cour d’Appel de Fort de France qui avait en février 2011 infirmé une décision en faveur du CHSCT, renvoi l’affaire devant une autre cour d’appel recomposée et condamne aux dépends la société France télécom.
C’est une affaire qui a commencé en 2010 où le CHSCT animé par la CGTM s’est trouvé confronté à un projet d’aménagements plus que litigieux des bâtiments de France Télécom situé à Mangot Vulcin.
Ce nouvel aménagement prévoyait d’installer 135 salariés dans ces nouveaux bâtiments, et selon le CHSCT les garanties obligatoires à la sécurité des salariés n’étaient pas assurées.
C’est pour ces raisons, que le CHSCT a décidé dans sa réunion plénière du 10 février 2010  de recourir à la désignation d’experts afin de prévenir les risques éventuels générés par ces travaux. Dans un premier temps la direction de France Télécom n’a formulé aucune opposition, mais c’est par la suite qu’elle s’est carrément opposée à sa mise en œuvre.
C’est alors que le CHSCT pour faire valoir sa décision, va saisir le juge des référés du tribunal de grande instance de Fort de France, et celui-ci lui donnera gain de cause en intimant à la direction de France télécom, l’exécution de la décision d’expertise formulée par la plénière du CHSCT.
Gênée, mais contrainte par cette désignation, le 21 décembre 2010, l’Unité de Réseaux Clients de France Télécom va interjeter appel et saisir la Cour de Fort de France pour contester l’arrêt favorable au CHSCT.
Et cette fois, l’employeur va trouver des juges complaisants à la Cour d’Appel de Fort de France, qui décideront le 25 février 2011, du bien fondé de la requête de France Télécom de ne pas exécuter la demande, pourtant décidé en plénière du CHSCT.
Devant cette déconvenue ou plus d’un aurait baissé les bras, hé bien les camarades relèveront la tête et saisiront la Cour de Cassation en introduisant dans les deux mois suivant la décision de la cour d’appel une requête, réclamant à la cour de cassation de reconnaitre que l’employeur a violer le principe de l’obligation de résultat, ainsi que les prérogatives du CHSCT.
Et c’est cette décision favorable au CHSCT qui vient de tomber renvoyant l’affaire devant une nouvelle composition de la Cour d’Appel de Fort de France afin qu’elle soit rejugée.
La CGTM France Télécom se félicite de cette décision de justice, qui condamne France Télécom et qui aura, sans aucun doute, valeur de jurisprudence pour soutenir de nouvelles actions judiciaires que pourront engager les syndicats et voir ainsi le droit des travailleurs respectés.



Halte à la dégradation des conditions de travail !!!

Le jeudi 8 mars, la CGTM-PTT appelait le personnel de la poste à manifester son mécontentement contre la dégradation de ses conditions de travail. Le vendredi 2 mars, la CGTM négociait ce préavis avec la direction de la poste…lire la suite dans le document ci-dessous.

halte à la dégradation


Le mouvement des postiers de Fort-de-France prend de l’ampleur


Cliquez pour agrandir

Les postiers de Fort-de-France sont en grève depuis déjà 6 jours pour réclamer de meilleures conditions de travail, et une véritable écoute de la part de la direction, au lieu de cela ils obtiennent une assignation du secrétaire général de la CGTM-PTT,  Max GERVINET devant le tribunal pour atteinte au droit du travail. Mal en a pris à l'administration postale car elle est condamnée à verser 500 euros d'amende au salarié. La détermination des travailleurs de la poste dans la lutte pour l’amélioration de leur conditions de travail s’en sort renforcée et un appel à la grève de tous les postiers de l’ile est lancée pour le 8 mars 2012….Ecoutons plus d’explications avec le secrétaire général-adjoint du syndicat : Dominique JOSEPH-MONROSE en page CGTM WEB-TV.

Préavis de grève à compter du 8 mars


Conférence de presse de la CGTM-PTT : Poste et France-Télécom

Le syndicat fait un bilan des actions à venir notamment pour lutter contre les réorganisations ayant pour objectif des suppressions de postes, des externalisations d'activités et d’autres mesures qui aboutissent à un travail à flux tendu….Ecoutons les explications d’une responsable du syndicat :  Gisèle Hildérald.



Résultats des élections comites établissement du 22 novembre 2011 de l’UES France Telecom Orange

Le 22 novembre 2011 ont eu lieu les élections pour le renouvellement de membres des 19 Comités d’établissements de l’Unité Économique et Sociale France Telecom Orange qui regroupe les entreprises suivantes : France Télécom SA, Orange France, Orange Distribution et Orange Réunion.
RESULTATS DE L’UES
Dans l’ensemble de ces Comités, la CGT reste la première organisation syndicale  en nombre de voix obtenues. Cela  confirme la détermination des travailleurs à se mobiliser pour défendre par la lutte leurs revendications pour le mieux être au travail, l’augmentation des salaires avec une meilleure répartition des richesses, des recrutements pour pérenniser l’activité et garantir l’accès pour touts à l’ensemble des moyens modernes de communications.
Lire la suite dans le doc ci-dessous

Résultats


Elections du 18 octobre 2011 a la poste: la CGTM-PTT renforce sa première position

Pour la première fois, les postières et les postiers de la Martinique ont élu leurs représentants syndicauxaux Comités Techniques Local et National.
La campagne électorale fut âpre, les discours furent souvent indignes du débat que des organisations syndicales se doivent de mener avec les postiers. Aujourd’hui, les postiers et postières de Martinique ont placé largement la CGTM-PTT en tête avec 31,20% des voix.  
NOUS REMERCIONS TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI NOUS ONT accordé  LEUR CONFIANCE AUX CANDIDATS PRESENTES PAR LA CGTM.
Cela augmentera notre détermination à continuer notre travail pour porter hauts vos exigences et vos revendications en termes d’organisation, de contenu, de finalité et de reconnaissance au travail.
 
Voici les résultats des CT Local de l’ensemble des services de La Poste de la Martinique, qui comptait 1387 électeurs inscrits, 1272 personnes ont voté pour 1234 suffrages valablement exprimés. 

Tract de remerciements
Tableau des résultats


France Telecom veut loger du personnel dans un bâtiment dangereux

Depuis 2009, le CHSCT de l’Unité Réseau Martinique, à majorité CGTM a entamé un combat qui nécessite leur ténacité et la mobilisation du personnel pour faire face à une direction toujours peu respectueuse dans l'application du codeur travail et des accords.
Le bâtiment Orange Mangot Vulcin dans lequel la direction entend reloger plus d’une centaine de collègues reste malgré les travaux réalisés un bâtiment dangereux. Pour mettre la direction face à ses responsabilités mais surtout garantir la sécurité du personnel, le CHSCT a fait réaliser en 2010 une expertise du bâtiment.
Cette dernière a révélé de multiples dysfonctionnements et pointé les risques essentiels, en matière d'incendie et de risques sismiques, a prendre en considération avant tout emménagement. Face au mutisme et au mépris du Président qui a fait fi du rapport d’expertise et à l’issue du délai légal de réponse, le CHSCT a entamé une procédure devant le TGI pour arbitrer le différend l’opposant à la direction.
Si en première instance le CHSCT a eu gain de cause, la direction FT qui se dit prête à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour améliorer les conditions de travail, n’a pas hésité à faire appel et a gagné en deuxième instance. Cependant, les élus du CHSCT restent confiants sur les suites du pourvoi en cassation qu’ils ont engagé.



Intervention de la CGTM–PTT au 34e congrès de la FAPT

Chers camarades de la FAPT CGT, chers congressistes,
 
C’est un vrai plaisir pour nous à la CGTM-PTT de répondre à votre invitation et à participer au 34ième Congrès de la FAPT CGT.
 
Au nom des travailleurs de Martinique et particulièrement de la direction de mon syndicat CGTM, permettez moi de saluer l’ensemble des invités ainsi que tous les délégués présents à ce 34ième congrès de la FAPT CGT.
 
Je veux que vous sachiez à quel point il est important pour notre syndicat de nous imprégner pleinement de vos travaux, en ce moment où notre réflexion sur la situation dans le monde du travail nous oblige à élargir notre réflexion, redéfinir notre stratégie pour des luttes victorieuses.
 
La Martinique compte 400 000 habitants dont une grande partie de jeunes.
 
Pourtant, notre pays traverse une période extrêmement difficile.
 
A l’heure où partout dans le monde, les peuples aspirent à plus de dignité au travail, c’est un patronat rapace qui exploite avec férocité cette jeunesse et la maintient souvent dans une situation de grande précarité.
 
Alors, pour une population active de 200 000 femmes et hommes, 48 000 sont au chômage et 34 500 vivent du RMI.
 
La forte mobilisation de février mars 2009 a créé beaucoup d’espoir  chez les travailleurs qui ont enfin réussi, par la lutte à arracher des augmentations de salaire et la baisse des prix sur les produits de première nécessité.
Malheureusement les gesticulations d’un gouvernement au service du grand patronat, le refus de ces patrons de respecter leurs engagements tant sur la baisse des prix que sur l’emploi ont vite fait de créer un sentiment de résignation chez les salariés.
 
Pourtant, jamais les patrons n’ont amassé des fortunes aussi colossales.
Aux aides de l’état s’ajoutent des subventions des collectivités pour des promesses de créations d’emplois qui ne sont que précaires.
 
Il est dès lors clair que c’est par notre détermination à renforcer les luttes que nous pourrons agir pour transformer cette société.
A cela la CGTM-PTT s’attèle avec une détermination sans faille. Il nous faut agir et nous donner les moyens pour insuffler un souffle nouveau à l’action syndicale.
Dans notre secteur d’activité, La situation tant à LA Poste qu’à France Télécom n’est guère plus favorable que celle décrites tout au long des interventions durant ce congrès.
 
A la Poste c’est une marche effrénée avec des réorganisations permanentes avec un désengagement sa mission de service public :
- Diminution des effectifs conduisant au non remplacement en cas d’absence, voir à des fermetures temporaires de bureaux
- La sécurité du personnel passe au second plan alors que ce sont les guichets et caisses qui sont sécurisés.
- Développement des incivilités, des agressions, des braquages de bureaux de Poste.
 
A France Telecom, la multitude des accords signés entre 2009 et 2011, n’a pas pour autant amené plus de sérénité dans le personnel. Les réorganisations sont poursuivies de manière larvée. Un grand projet de fusion de services de France Telecom et Orange Caraïbes  tant au niveau du réseau de Distribution que de la Vente et Services.
 
Pour autant, la CGTM refuse de baisser les bras et encore moins de tomber dans l’accompagnement, comme d’autres organisations syndicales. C’est en informant, en rassemblant, en organisant, et en mobilisant les collègues que nous réussissons à faire reculer les Directions et à remporter quelques victoires :
-         Pérennisation de la prime gagnée en 2009, tant à La poste qu’à France Telecom.
-         Règlement en cours de la situation des AX de droit Public à La Poste
-         Prise en compte des revendications du personnel sur les conditions de travail à AVSC France et à F de F Liberté à La Poste après avoir usé de droits de retrait.
-         Transformation par la mobilisation de CDD en CDI à la distribution
C’est dire que nous pouvons gagner quand nous nous engageons dans la lutte.
 
LA CGTM QUE NOUS CONSTRUISONS
 
Dans la préparation des élections, nous découvrons la très grande espérance des travailleurs de notre secteur d’activité que triomphe les idées de la CGTM.
Aux dernières élections à CHRONOPOST, nous avons progressé.
Pour les élections à La Poste, toutes nos listes ont été montées et déposées
Aux élections des IRP à France Telecom, notre alliance ‘’ CEGETISTE (CGTG- UTG – CGTM) est reconduite et suscite déjà beaucoup d’espoir dans le personnel.
 
Devant le chemin à parcourir, chers camarades, je suis fier et plein d’espoir car j’appartiens  à un syndicat qui véhicule les valeurs d’unité, de solidarité, de respect qui nous permettrons de gagner à nos idées le plus grand nombre pour en finir avec ce triste monde où on nous fait croire que l’argent est le seul salut.
 
Non ce n’est pas ainsi que doit être le monde auquel nous aspirons, alors prenons notre place auprès de ceux qui ont l’ambition de le changer.
 
Dans la richesse de vos échanges, j’ai puisé des éléments, des arguments, une plus grande détermination pour faire progresser nos valeurs, nos revendications, nos luttes.
 
VIVE LE 34ème  CONGRES DE LA FAPT CGT,
VIVE LA SOLIDARITE DE TOUS LES TRAVAILEURS,
VIVENT LES LUTTES DES PEUPLES POUR LA CONSTRUCTION D’UNE SOCIETE PLUS JUSTE, PLUS EGALITAIRES OU LES RICHESSES SERONT MIEUX PARTAGEES.
 
PLIS FOS… ANSANM ANSANM NOU KAY PRAN YO !



Bilan d’activité des Cégétistes durant la mandature 2009-2011."

"Le 22 Novembre 2011 auront lieu les élections représentatives du personnel à France-Télécom. La CGTM PTT dans le cadre de sa campagne électorale a élaboré, pour le personnel, un journal retraçant le bilan d’activité des Cégétistes durant la mandature 2009-2011."...Lire la suite en page PTT

Journal du bilan


Tous mobilisés pour le respect de l’action syndicale de la CGTM-PTT à La Poste !

Monsieur Le Directeur de La POSTE DE MARTINIQUE
Monsieur Le Directeur de La POSTE D’OUTRE MER
 
La CGTM résolument au service des travailleurs
 
Pour combattre la situation sociale extrêmement difficile des travailleurs de Martinique dans les années 1920, les premiers syndicats regroupant des travailleurs ont été constitués. 
Leur regroupement le 25 octobre 1936 a permis la création de ‘’ l’Union des Syndicats de la Martinique qui s’est affiliée à la CGT.
Le 2 juin 1963, pour prendre en compte la réalité sociale dans notre pays, celle-ci s’est constituée en syndicat martiniquais CGTM et tout en maintenant des liens de coopération ouvrière avec la CGT, qui jusqu’à ce jour se développent sur la base d’une fraternité  sans réserve.
La CGTM par son engagement aux cotés des travailleurs est aujourd’hui l’organisation syndicale la plus représentative, à LA POSTE mais aussi à la MARTINIQUE.
 
L’action syndicale CGTM-PTT à LA POSTE
 
Depuis sa  création, le syndicat CGTM-PTT a de manière permanente été au service du personnel.
Aujourd’hui encore, c’est au quotidien que ses délégués et militants accompagnent des travailleurs dans toutes leurs démarches revendicatives. De même c’est cette CGTM qui, dans une période de réorganisations permanentes à La Poste, au Courrier, au Financier, à l’Enseigne fait entendre la voix des travailleurs, revendique, mobilise, et agit pour le mieux être au travail !
La CGTM est sans aucune contestation, le syndicat le plus combattif à la Poste comme dans de nombreux autres secteurs d’activités.
 
Faire taire la CGTM-PTT ?
 
Par une action concertée et coordonnée, Monsieur Le DLP de Martinique, Monsieur le DEXOM considèrent que l’ensemble des moyens mis à la disposition de notre syndicat doivent lui être retirés au 31 aout 2011 : Pas de détachement pour le Secrétaire Général adjoint, pas de JAS pour les délégués et militants de la CGTM. La CGTM exige le retrait pur et simple de ces décisions !
Les moyens alloués à la CGTM résultent de l’application stricte des textes sur l’exercice du droit syndical à La Poste :
·         Un accord du DLP du 22 avril 2003 qui accorde à la CGTM-PTT  870 jours par an et qui lui permet d’avoir un permanent syndical à son siège.
·         Un courrier du DEXOM du 5 novembre 2010 qui confirme la permanence tenue par le Secrétaire Général adjoint
Ces deux décisions n’ont jamais été dénoncées. Elles doivent continuer de s’appliquer.
 
Tous mobilisés pour le respect de l’action syndicale de la CGTM-PTT à La Poste !
 
Le 18 octobre 2011 auront lieus les élections pour le renouvellement des représentants du personnel aux CAP, CCP et CTP. Certains ont-ils à ce point peur du choix du personnel que nous appelons à porter massivement leurs suffrages sur les listes présentées par la CGTM, au point de vouloir anticiper le choix des salariés de La Poste ? Ceux là se trompent et le personnel doit leurs apporter la plus cinglante des réponses.
Collègues de La Poste, c’est à vous et à vous seuls qu’il appartient de désigner vos représentants !
Par la mobilisation, exigeons l’affectation de moyens suffisants à la CGTM, pour une activité encore plus importante et plus efficace, pour la défense des intérêts de l’ensemble du personnel !
 
Messieurs les DLP et DEXOM : RESPECT POUR LE PERSONNEL, RESPECT POUR LA CGTM !



Le ton monte à France-Télécom


CDMT   CDTG   CFDT   CGTG   CGTM  CTU   FO   SUD   UTG
 
            CARTON ROUGE A LA DT Caraïbe


La nouvelle gouvernance de France TELECOM exprime avec force sa volonté de rupture avec une politique qui a mis à mal le personnel.
Les accords signés entre 2009 et 2011 affirment que le personnel doit être au cœur des préoccupations.
La Direction Territoriale Caraïbe se considère-t-elle en dehors de ces engagements ?
La déclinaison des accords signés au niveau de la Direction Générale doit être négociée avec les organisations syndicales.
C’est la responsabilité du Directeur Territorial et des DUO.
 
Les organisations syndicales ont très tôt exprimé de manière unanime leur exigence d’ouverture de négociations.
 
Où en sommes-nous ?
 
Pour les DUO, il a déjà fallu que les représentants du personnel interpellent le DTC en fin d’année 2010 pour que des négociations soient organisées dans l’ensemble des établissements.
 
Pour la DTC, après un démarrage tambour battant le 2 Septembre 2010 les négociations piétinent. Il aura fallu plusieurs interpellations des organisations syndicales pour que le DTC programme une nouvelle date en Janvier…Rien ne va plus :
 
 5 Janvier 2011 : la réunion convoquée par la DTC ne peut se tenir puisque cette dernière a occulté la demande de bilatérale des organisations syndicales.
 
 4 Mars 2011 : la réunion se tient en pleine mobilisation du personnel de Félix Éboué qui a fait valoir sont droit de retrait.
Les organisations syndicales considèrent que la priorité absolue doit être de répondre à la demande du personnel que les conditions de travail soient respectées.
 
 7 Avril 2011 : la réunion est prévue dans une salle qui ne peut contenir l’ensemble des représentants des organisations syndicales. 27 représentants du personnel et trois représentants de la Direction entassés dans une salle de 30 mètre carrés. C’est tout simplement inadmissible ! Face à l’exigence des organisations syndicales à tenir la réunion dans des conditions de sécurité règlementaires et dans un espace adéquat, la direction fait le choix de se retirer. Nouvelle expression de son mépris des organisations syndicales.
 
Les représentants du personnel réitèrent leur détermination à poursuivre les négociations à la convenance du Directeur Territorial dans le respect des conditions de travail.
 
Les représentants des organisations syndicales expriment leur ras-le-bol face à l’incohérence du DTC qui ne traduit pas ses discours dans les actes. Ils appellent l’ensemble du personnel à exiger en toutes circonstances le respect des conditions de travail.
 
Dés aujourd’hui soyons prêts à nous mobiliser pour la tenue de véritables négociations pour faire aboutir les revendications du personnel.
 
Baie Mahault, le 7Avril 2011



Débrayage à La Poste du Vauclin.

Le lundi 4 avril 2011, les agents affectés à la distribution du courrier ont manifesté leur mécontentement quant à l’attitude de la poste face à la situation d’une collègue revenant d’une longue maladie.Cette mobilisation fait suite à la visite du médecin de prévention le vendredi 1er avril 2001 sur le site afin de constituer la fiche d’établissement. Elle s’est rendue compte qu’il y avait beaucoup d’anomalies dans le fonctionnement dubureau.
Elle a été très surprise de retrouver la collègue qui est inapte à la manutention en cabine. De ce fait elle a fait le constat que la Poste  fonctionne dans une complète illégalité, et de surcroit, au mépris du code du travail.
Le samedi 2 avril, bien que la répartition des paquets vers les différentes structures de la Poste relève de l’activité de cabine, les facteurs ont décidé de ne pas les prendre en compte dans leur tournée d’attribution et se sont limités qu’à la distribution du courrier.
D’autre part, les agents à l’exploitation du courrier en tri, ont décidé eux aussi de manifester leur mécontentement en refusant de prendre part au tri, las d’entendre la directrice tenir des propos méprisants du genre : « je demande une personne et on ne me propose qu’une personne inapte »,  c’est du mépris dans la règle de l’art mais également et du déni de la poste en matière des règles de droit et de respect quant à la santé des travailleurs,
Cependant, après les négociations qui se sont engagées, la Poste a consenti à recruter un agent en CDD pour un temps de travail d’une durée de 4 heures et se propose au plus vite, d’envisager des solutions de reclassement à notre camarade en situation de handicap.
Et dire que pour une simple question liée à l’application de la réglementation, il nous a fallu manifester notre colère pour être entendu !
 



Mobilisation des facteurs de Batelière pour une distribution du courrier au quotidien

Le jeudi 4 novembre les facteurs de Batelière se mobilisent pour exiger que le courrier soit distribué dès réception et non 2 ou 3 jours plus tard, pour des raisons économiques. La direction de la poste n’ayant pas manifesté aucune intention d’améliorer la situation, les postiers se mobiliseront dans tous les bureaux, de manière massive dans les jours prochains. Ecoutons les explications d’Alex GRANVILLE en page CGTM-PTT



1 et 2 octobre 2010 : La CGTM-PTT a tenu son 26ième CONGRES


Cliquez pour agrandir


Cliquez pour agrandir

Les vendredi 1 et samedi 2 octobre 2010, au CAT de Rivière L’or a Fort de France, s’est tenu le vingt sixième congrès de la CCGTM PTT.
 
Cent vingt sept délégués de La Poste et France Telecom, des invités de la CGTG de Guadeloupe, l’UTG de Guyane, la CGT France et les syndicats CGTM du commerce, la Santé, le SOEM ainsi que la Secrétaire Générale Confédérale Ghislaine Joachim Arnaud.
 
Durant deux jours les congressistes ont analysé la situation des salariés à la Poste, France Telecom mais aussi dans les autres entreprises des secteurs des activités postales et des télécommunications.
Des débats fructueux, des échanges très intéressants ont permis de regonfler les délégués qui sont encore plus déterminés à engager la lutte pour la défense de leurs revendications.
 
A l’issu des travaux, des résolutions ont été adoptées et la CGTM-PTT décide d’engager voire de renforcer la bataille pour :
 
     La solidarité avec les travailleurs en lutte pour préserver leur emploi.
     Le développement des liens de fraternité et solidarité entre la CGTM-PTT et les syndicats CGTG de Guadeloupe, UTG de Guyane, CGTR de la Réunion et CGT de France
     Le renforcement de la CGTM-PTT avec des actions permettant de gagner de nouveaux adhérents parmi les salariés de La Poste, France Telecom, Chronopost ; mais aussi de répondre aux souhaits des travailleurs des autres opérateurs qui souhaitent s’organiser à la CGTM.
     Le droit à la santé pour tous avec la mise en place par l’état et les pouvoirs publics de moyens financiers, matériels et humains pour les hôpitaux publics en Martinique.
     Le droit à une retraite à taux plein à 60 ans pour tous et la prise en compte de la pénibilité de certains métiers pour permettre des départs anticipés.
     Le respect des droits du personnel, de ses représentants dans les Instances représentatives et du droit syndical dans toutes les entreprises.
     La mise en œuvre d’un véritable plan de généralisation de l’Internet à Haut Débit, garantissant pour tous les martiniquais, l’accès à l’ensemble des produits et services des télécommunications.
     L’arrêt des fermetures temporaires de bureaux de La Poste pour manque d’effectifs, de fermetures définitives pour des raisons de rentabilité qui privent nombre de martiniquais des services postaux. L’ouverture de nouveaux bureaux dans les zones de forte concentration de population notamment Morne Pitault au François, l’Etang Z'abricot à Fort de France…
     La lutte contre l’emploi précaire avec la titularisation des auxiliaires de droit public, la transformation des Contrats à Durée Déterminée en Contrats à Durée Indéterminée afin de permettre à la jeunesse martiniquaise de se réaliser par le travail.
     De meilleures conditions de travail dans tous établissements et services de La Poste et France Telecom Chronopost etc.
 
La Commission Exécutive a été élue. Alex GRANVILLE  est Secrétaire Général.de la CGTMPTT
 



La poste de demain

Au mois de juin dernier la CGMTM-PTT en fermant les bureaux de Poste de Schœlcher Bourg et Batelière entendait mettre en avant un problème récurrent qui est celui du manque d’effectif dans les différents bureaux de Poste de Martinique.
Cette situation de pénurie contrôlée de personnel, est le reflet d’une Poste qui a emprunté le chemin de la privatisation. Mais  en aucun cas celui d’une entreprise soucieuse de ses missions de Service Public, dont le P.D. G. Jean -Paul BAILLY s’est fait le garant dans ses nombreuses communications.
La Poste s’est lancée depuis 2008 dans la réalisation de son programme  « Cap RelationsClients 2012 » un plan stratégique de l’Enseigne qui se décline à travers des projets tel que  « Bienvenue à laPoste « qui a pour objectif essentiel d’améliorer l’accueil des clients, en deux mots, être au cœur de leurs attentes et les satisfaire à 95%.
Derrière cette ambition  qui parait des plus noble, et qui semble se résumer à un sourire plus éclatant et un accueil plus chaleureux des guichetiers, se dissimule une véritableréorganisation du travail, une totale transformation de l’environnement et de leurs  métiers.
La Poste veut en finir avec le modèle postal traditionnel qui reposait sur une colonne vertébrale unique qui était le guichet et bannir ainsi les files d’attentes.
Les nouveaux bureaux seront de véritables libres services, avec des boutiques, des automates avec  une prise en charge personnalisée.
A travers un tel projet s’agira  d’adapter l’organisation du travail en fonction de la demande, plus précisément de l’affluence des clients.
Mais qu’en est t- il du personnel, de leurs conditions de travail, dans une tel espace où la station debout est de rigueur, où il faut être polyvalent, sans compter la pression commerciale  avec ses conséquences.
Mais peu importe la Poste est désormais une entreprise privé et il  faut parer à tout prix à la concurrence, enrayer les effets de la crise. Pour cela il faudra   augmenter le taux de fréquentation des bureaux, en  élargissant l’amplitude horaire au maximum, envisageant même l’ouverture des bureaux le samedi après midi.
Aujourd’hui le plus important pour le Groupe la Poste c’est la réduction de ses coûts, et il est bien évident qu’une fois de plus la masse salariale  est en ligne de mire. 
La stratégie du Groupe c’est la rentabilité  avec toujours moins de postiers.
…Vous imaginez donc l’usager qui se rend au bureau de Poste effectuer une opération et trouve celui-ci « fermé » à cause du manque de moyen de remplacement ou parce le moment  choisi ne correspond pas à l’heure où le taux de fréquentation est le plus élevé…
Mais ne vous inquiétez pas à la Poste  pas nous nous efforçons d’écouter votre attente

Une autre poste


Centre de tri de Ducos : une trêve dans le conflit

La direction du centre de tri de Ducos avait assigné le syndicat CGTM-PTT en justice pour grève illégal, le juge des référés a rendu sa décision et c’est peut-être par ce biais que les travailleurs auront gain de cause. En effet le tribunal a ordonné une mesure d’expertise qui mettra en lumière tous les disfonctionnement dénoncés par la CGTM-PTT. Il est à noter que face à la mesure discriminatoire qui consistait à assigner seule la CGTM-PTT en justice, les autres syndicats ont montré leur solidarité en intervenant volontairement au procès...

Référé


Les employés du centre de tri de Ducos toujours mobilisés, sont présents en masse au tribunal.


Face à la détérioration de leurs conditions de travail les employés du centre de tri de Ducos ont décidé de se mettre en position de retrait pour faire entendre la réalité d’une situation qu’ils dénoncent depuis plusieurs années. Après 9 jours de mobilisation du personnel, la direction de la  poste n’a rien trouvé d’autre que d’assigner les travailleurs devant la justice. Ecoutons ci-dessous les explications du secrétaire général Dominique JOSEPH-MONROSE



LA POSTE - CHRONOPOST - ORANGE CARAIBES - FRANCE TELECOM…:PLUS QUE JAMAIS, RESTONS OFFENSIFS !


Lire Le CEGETISTE, le bulletin d'information du syndicat CGTM-PTT de mars 2010

Le cégétiste de mars 2010

LA LUTTE PAIE !

Depuis le tremblement de terre en Novembre 2007, les facteurs de Fort de France Messagerie ont été transférés  au stade  de Pierre ALIKER  pour la partie distribution  et avenueDjibaou pour la partie traitement courrier-colis. Ce que nous appelons P .P.D.C. c'est-à-dire Plate Forme de Préparation et de Distribution du Courrier.
Depuis ce transfert  dans ces locaux inadaptés,  la CGTM, les organisations syndicales et les facteurs n’ont cessé d’interpeller la Direction de la Poste sur des conditions  de travail extrêmement pénibles (les rats, la poussière, la chaleur etc.) où la santé du personnel se dégrade.
Face à  une telle situation et des promesses non tenues, les facteurs du centre courrier de Dillon avec l’intersyndicale CGTM-PTT-FO-CGTM-FSM et SUD ont déposé un préavis de grève.
La plateforme revendicative portait sur les points suivants :
     L’embauche de 8 CDD pour pallier au manque d’effectif
     Une prime de pénibilité liée aux conditions de travail
     Un calendrier précis concernant la construction de la nouvelle PPDC
     L’arrêt immédiat de l’accompagnement des facteurs
 
Après 3 jours (09 au 11 février) de mobilisation et de négociation en concertation avec les postiers, un accord a été trouvé sur les différents points de la plateforme revendicative à savoir :
   Embauche de 2 CDD
   Une prime annuelle de pénibilité de 700 euros valable jusqu’à la construction de la nouvelle PPDC ainsi que 100 euros de bons d’achat
    Un calendrier précis concernant la construction de la nouvelle PPDC
    Suspension de tous les accompagnements des facteurs
De plus aucun jour de grève ne sera prélevé sur le salaire des collègues.
Nous pouvons féliciter les facteurs qui malgré des conditions de travail difficiles assurent  jusqu’ici un  service public de qualité.
Le personnel, la CGTM et les organisations syndicales devront rester vigilants quant au respect du calendrier de construction de la nouvelle PPDC.



ASSEMBLEE GENERALE DES CONTRACTUELS

La CGTM-PTT a tenu deux assemblées générales dont les thèmes étaient les suivants :
   LA CEDEISATION DES CDD
   LA REPRISE D’ANCIENNETE
 
·       Cédéisation des CDD
Les accords de Vaugirard ont permis la cédéisation de tous les postiers concernés. Depuis 2OO5, la Poste à cependant continué à faire appel à la main d’œuvre précaire cela a contribué à créer  un nouveau vivier de CDD.
Il faut une nouvelle vague de cédéisation, un accord local doit être négocié si nous voulons éviter d’entrer à nouveau dans une logique de conflit.
·       La reprise d’ancienneté  
Pour  calculer votre ancienneté, la Poste prend comme  base de calcul le dernier contrat CDDjointif au  passage en CDI.
Une campagne de lutte a été engagée incitant tous les agents de la Poste, estimant leur ancienneté amputée en grande partie, à faire valoir leur droit ; ceci en adressant un courrier type  à la Direction de la Poste.
Il s’agit à travers cette requête de réclamer une ancienneté partant du premier contrat en CDD. 
Aujourd’hui, sur près de 500 contractuels de droit privé seulement 103 dossiers ont été examinés. C’est trop peu.
D’autant plus que   l’ancienneté a une incidence sur le salaire, le déroulement de carrière et la retraite.
La Poste traite individuellement chaque dossier et refuse un traitement global alors que dans certaines régions de France la reprise de l’ancienneté au premier CDD a été acquise.  Pour notre organisation, il s’agit d’une part d’obtenir satisfaction pour tous ceux qui ont envoyé leurs requêtes et d’autre part d’inciter tous  ceux qui tardent à le faire le plusrapidement possible.
Nous devons arriver à un accord où systématiquement la poste  reconnait l’ancienneté au premier CDD. Et plus encore que les CDI deviennent la règle à la Poste.
ACOS, ENSEMBLE GAGNONS CETTE LUTTE
Vous avez été en CDD, faites-vous connaitre auprès des militants de notre  syndicat ou remettez votre requête à votre responsable au plus tôt.
Votre ancienneté doit être celle de votre entrée effective à La Poste.
ACOS, gagnons la reconnaissance de notre ancienneté en CDD sur notre salaire, notre déroulement de carrière, notre calcul des droits à la retraite…



CGTM-PTT : 1e commission exécutive de l’année 2010.


Cliquez pour agrandir

A cette occasion les travailleurs de France-télécom, de la poste et de Chronopost, ont affirmé leur détermination à préparer et à gagner les luttes à venir notamment pour obtenir l’intégration des précaires en CDD et  empêcher les suppressions de postes à France-télécom.
Ecoutons les explications du secrétaire général: Alex granville.



Tous engrève le 24 novembre pour le respect des droits syndicaux


Cliquez pour agrandir

"L’exercice du droit syndical est reconnu dans toutes les entreprises dans le respect des droits et libertés garantis par la Constitution.
En conséquence, aucun salarié ne peut faire l’objet d’une mesure de discrimination quelconque qui serait fondée sur son appartenance à un syndicat : " ARTICLE L.2141 DU CODE DU TRAVAIL.
Mais la réalité du monde du travail est toute autre, car nombreux sont les représentants du personnel qui subissent ouvertement ou sournoisement des pressions au  quotidien. Procédures de mise à pied ou de licenciement, intimidations, harcèlement sont les armes utilisés par les patrons avec la complicité de certains pour combattre ceux qui osent défendre les travailleurs. Et non loin de nous, des syndicalistes perdent leur vie pour faire respecter les droits des travailleurs.
A FRANCE TELECOM depuis la mise en place des IRP le dialogue social est inexistant. La direction refuse de prendre en compte leurs revendications, une attitude des plus méprisante créant ainsi un climat social exécrable.
A la POSTE le manque d’effectif dans les services a pour conséquence le non remplacement des représentants du personnel, alors que les demandes JAS sont expédiées un mois à l’avance et que règlementairement elles sont accordées de plein droit. Ces représentants sont alors pointés du doigt car pour certains ils désorganisent le service.

Document


DTC France Telecom: dépôt d’un préavis de grève de 24 heures le 7 octobre 2009



Cliquez pour agrandir

A Baie Mahault le 1 octobre 2009
 
Madame La Directrice Territoriale de la DTC France Telecom
 
Objet : Dépôt d’un préavis de grève de 24 heures le 7 octobre 2009
 
Madame la Directrice,
 
Les organisations syndicales Cégétistes déposent un préavis de grève de 24 heures, couvrant l’ensemble du personnel de la DTC.
Les salariés de France Telecom DTC agiront sous différentes formes le 7 octobre 2009 dans le cadre de la journée Interprofessionnelle unitaire et internationale pour le travail décent pour porter l’exigence de mesures concrètes permettant la ré humanisation de l’entreprise.
Cette journée sera celle de la libre expression la plus large dans le personnel sur son vécu !
 
La vie au travail du personnel de la DTC est de plus en plus empreinte de stress, pressions, souffrance qui sont génératrices de problèmes psycho sociaux pour nombre de collègues. Dans chacune des Unités Opérationnelles, des collègues sont plus longtemps malades, déprimés ou en situation de fragilité.
Par notre action, nous voulons dire …STOP !
Reconnaissant la situation de mal-être qui frappe le personnel, Le Président s’est engagée sur des mesures immédiates et plusieurs chantiers de négociations dans le cadre de la déclinaison de l’accord interprofessionnel sur le stress.
 
Le personnel exige :
 
1)L’ouverture de négociations pour la déclinaison locale des 5 chantiers de négociations :
a. Conditions de travail
b. Organisation du travail
c. IRP
d. Équilibre vie privée, vie professionnelle
e. Accompagnement de la mobilité.
2) L’arrêt des différentes formes de pressions et flicage
·         Vigie, GRV, projet Coaching, journée du sourire, challenge, client mystère
·         L’arrêt de la facturation par les TIC
3) Des formations adaptées et qui répondent aux besoins du personnel notamment sur la prévention des conflits
4) La mise en place de solutions avec mesures d’accompagnement pour tous les cas de souffrance identifiés.
5) Remplacement de tous les départs avec l’embauche en CDI Tems Plein des apprentis, CDD.
6) L’embauche à temps plein de 2 Assistantes Sociales (Guadeloupe et Guyane)
7) L’Intégration de la prime de vie chère dans le salaire
8) L’attribution du 13ième mois et une prime équivalente à un mois de salaire pour tous
9) La reconnaissance des qualifications par des promotions
10) SUR LES PLATEAUX : 32 heures hebdomadaires, 10 minutes de pause par heure, 2 ans sur un plateau pour 3 annuités dans le cadre de la retraite.
11) La reconnaissance de la pénibilité du travail pour chaque métier.
12) Des marges de manoeuvres suffisantes pour l’encadrement permettant d’apporter plus rapidement des solutions au quotidien
 
Veuillez agréer, Madame le Directrice l’expression de notre parfaite considération.
 
CGTG                                    CGTM                                               UTG
Le secrétaire Général              Le secrétaire Général              Le secrétaire Général
 
Jean BOUBOUNE                  Alex GRANVILLE                 Alain JOCHEL

JEUDI 17 SEPTEMBRE 2009, REUNION DE RENTREE DES MILITANTS CGT
ORIGINAIRES DES COLONIES FRANCAISES ET TRAVAILLANT EN FRANCE : GUADELOUPE, GUYANE, MARTINIQUE, REUNION, TAHITI, MAYOTE, KANAKY 

C’est à la Bourse du Travail que les militants de la CGT originaires des dernières colonies françaises, se sont réunis le JEUDI 17 SEPTEMBRE 2009 à partir dans l’après midi.
 
Il s’agit eux, dans cette période où les droits des travailleurs sont attaqués par gouvernement et patronat, de faire le point sur les revendications et déterminer les moyens de luttes pour préserver les acquis et gagner de nouveaux droits.
 
Des différentes régions de France sont venus 150 délégués de nombreux secteurs d’activités, publics et privés : La santé, La Poste, Collectivités territoriales, CNAM, Pénitentiaire, Retraités, Crèches, ministères, Education Nationale, Equipement…
 
 
Dans un rapport sur la situation économique et sociale, une camarade de la Commission Outre Mer Confédérale a montré l’ensemble des difficultés auxquelles les travailleurs sont confrontés, dans une société où la course au profit, les suppressions d’emploi, les difficiles conditions de travail sont le lot quotidien des salariés. Quand en plus travailleurs doivent faire face à toutes les difficultés résultant de leur situation d’émigrés, seule la bataille collective pour faire avancer les revendications peut porter des fruits. Il s’agit dès lors de prendre le temps de construire cette mobilisation pour garantir :
Le droit à l’emploi et à un salaire décent
Le droit aux congés bonifiés pour les salariés du public comme du privé afin de permettre de se ressourcer au pays
Le paiement de la prime d’éloignement à tous y compris celles et ceux recrutés en France
Le droit au logement
Le respect de l’identité et de la culture
 
Avec la participation de deux militants de la CGTG représentant aussi le LKP de Guadeloupe et d’un camarade de la CGTM représentant aussi le Collectif du 5 février, les échanges sur les luttes massives des travailleurs de Guadeloupe et Martinique en début d’année ont permis aux militants de la CGT de partager l’expérience acquise et d’exprimer tout leur intérêt pour la situation sociale de leurs pays respectifs.
 
Au cours d’un large débat l’ensemble des militants conviennent de la nécessité de mener la bataille revendicative au coté de l’ensemble du monde du travail en France, mais aussi sur les revendications spécifiques.
 
Ensemble, par la mobilisation la plus large, les travailleurs peuvent gagner !
 
Ainsi, les militants conviennent de prendre toute leur place dans les luttes sociales annoncées par la Confédération CGT durant le mois d’octobre, pour l’emploi, les salaires, une meilleure qualité de vie au travail …
 
De même, rendez vous est pris pour une prochaine réunion de l’ensemble des militants CGT originaires des dernières colonies françaises, dès le mois de novembre pour préparer une large mobilisation en décembre.


NON A LA PRIVATISATION DE LA POSTE

Les évènements historiques de ces derniers mois ne doivent pas nous faire oublier pour autant l'actualité de la Poste, nous devons nous inscrire dans une dynamique pour lutter contre tous les projets néfastes à venir à la Poste. La crise économique mondiale exposée par les médias et le patronat nous montre le recul social comme une fatalité. Cette crise « a bon dos » car beaucoup d'entreprises l'exploite pour appliquer un train de mesures qui vont à l'encontre des intérêts des salariés. La Poste n'échappe à cette règle, elle argumente sur la baisse des volumes du courrier pour imposer ses restructurations et réorganisations.

L'ouverture du capital nous est présentée comme la solution pour résoudre les problèmes d'investissement. Pourtant l'Etat qui reste redevable à La poste des montants engagés pour satisfaire les missions de service public a empoché 141 millions d'euros de dividendes en 2008, cette année 106 millions. La situation actuelle de la Poste est due en grande partie à des orientations économiques et politiques. Les directives postales européennes successives sont à l'origine de l'ouverture à la concurrence des services postaux. L'ultime directive viserait à libérer totalement le courrier en brisant ainsi le dernier rempart que constitue le monopole sur les plis de moins de 50 grammes.

Ces directives très contestables n'imposent pourtant aucunement la privatisation. Ce qui nous est promis c'est la dégradation des conditions de travail, une augmentation de la précarité, la suppression de milliers d'emplois, la fermeture des bureaux de poste déjà largement entamée. L'augmentation des tarifs qui s'en suivra remettra en cause l'accessibilité des services postaux aux usagers les plus éloignés et démunis. Comment peut-on croire qu'à la Poste que les choses finiront autrement qu'à France Télécom ou EDF. D'autres pays tel que la Suède ont libéralisé totalement le courrier peuvent servir d'exemple Les salariés, ni les usagers ne doivent payer les conséquences de cette crise liée au système capitaliste axé sur la rentabilité financière à outrance.

A travers tous ces changements c'est l'existence même du service public qui est remise en cause. Nous devons utiliser toutes les formes de mobilisation pour montrer notre attachement à un service public moderne et de proximité capable de répondre aux besoins de la population. Elus, citoyens, usagers, postiers, militants ne restons pas indifférent à l'avenir de la Poste qui fait partie intégrante de notre paysage quotidien. Ne les laissons pas jeter ce service public en pâture aux actionnaires ! Ensemble nous pouvons créer un véritable rapport de force pour lutter contre un système libéral QUI DEPOUILLE LES TRAVAILLEURS



FORTE MOBILISATION LE 23 SEPTEMBRE CONTRE LA PRIVATISATION

L’appel à la mobilisation du 23/09/2008 lancé unitairement par l’intersyndicale (CGTM, FO, CFTC, CGTM FSM et SUD) contre la privatisation aura été suivi par plus de 40% des postiers martiniquais.
En effet, l’annonce de la privatisation de La Poste ne doit laisser personne indifférence ; tant au niveau des postiers que des usagers : pour les uns qu’il s’agisse du devenir de leur emploi pour les autres de garantir l’accès à un service public équitable.
La CGTM-PTT s’oppose au démantèlement postal largement entamé par les diverses restructurations (CQC, Facteur d’Avenir, Avenir des métiers bancaires) et refuse la transformation des petits bureaux de proximité en agence postale.
Ne soyons pas dupes des propos du Président Bailly. Une Entreprise Publique et une SA n’ont pas les mêmes vocations. Gardons en mémoire l’exemple de France Télécom.
 
L’ouverture de capital n’a qu’une seule logique : la rentabilité financière.
 
La CGTM-PTT appelle l’ensemble des postiers dans chaque bureau à multiplier les initiatives pour le projet de privatisation soit abandonné.
 
LA POSTE N’EST PAS A VENDRE !!!
 
TOUCHE A MA POSTE !!!
 
AVEC LA CGTM LUTTONS POUR UN SERVICE PUBLIC POSTAL MODERNE ET RENOVE ;
 
 
 
 
 
 



CHRONOPOST: Entraves à l'exercice du droit syndical

Notre syndicat est intervenu à l'agence CHRONOPOST suite aux entraves systématiques de la direction de l'entreprise.
Notre délégué du personnel, Jean-Marc OULY nous alerte depuis plusieurs mois sur ses difficultés avec la direction de CHRONOPOST Martinique pour faire aboutir les revendications du personnel.
les points bloqués ont fini par être signalés à M l'Inspecteur du Travail .
Notre représentant avait été menacé par le Directeur de CHRONOPOST Outre mer lors d'une visite du Directeur Général: " M Ouly vous foutez la merde, vous allez le payer... Je sais ce que vous cherchez exactement, il n'y avait pas ça avant."
Ces menaces proférées devant l'ensemble du personnel de l'agence au cours d'une assemblée avaient fait l'objet d'une pétition qui avait été portée à l'inspection du Travail pour plainte de notre délégué. Notre syndicat avait vivement réagi aussi par courrier, l'affaire enfin avait été portée en Comité Central d'Entreprise par la FAPT CGT.
Le 1er octobre dernier, nous apprenions la visite sur le site de MMRS Lemaire DRH et  Evrard DROM. UNe convocation avec A Crétinoir ( Secrétaire Adjoint de la CGTM-PTT) et JM Ouly (délégué du Personnel CHRONOPOST devant l'inspection du Travail attendait ces messieurs à leur sortie d'avion le 30/09/08 dans l'après-midi.
le lendemain, une délégation de la CGTM-PTT se présentait devant l'agence et demandait à être reçue.
Nous avons exigé des excuses de la part de M Evrard (DROM) et que cessent les entraves à l'exercice du droit syndical observées dans cette entreprise ainsi que le règlement rapide de tous les problèmes signalés par notre délégué à CHRONOPOST.
Notre intervention a conduit à la rédaction du protocole cidessous.

Document
 

Accueil - La CGTM - Nos syndicats - Travail - Société - Juridique - Se syndiquer - CGTM WEB-TV - International - Contact - Photos - Culture -
© CGT MARTINIQUE